Voilà, après pas mal de zieutages à droite et à gauche, d'oreilles trainant ici et là, j'ai été très longtemps le partisant du OUI parce que le TCE serait moins pire que Nice-Maastricht, ... mais au final, je pense réellement voter NON, les arguments d'Etienne Chouard me paraissant trop importants pour ne pas être pris en compte. Je rejoins donc Alima Boumedienne-Thierry, ex-Eurodep, maintenant Senatrice, qui fut la première que j'entendis réclamer une constituante. J'avais trouvé cet argument ridicule au départ, mais quand on reviens au fond des choses, c'est bien ce qu'il faut :

"principe de droit constitutionnel : une Constitution démocratique est
forcément établie par une assemblée indépendante des pouvoirs en place

Une Constitution n’est pas octroyée au peuple par les puissants. Elle est définie par le peuple lui-même, ou par des représentants choisis pour cette tâche précise, précisément pour se protéger de l’arbitraire des puissants.

À l’inverse, les institutions européennes ont été écrites (depuis cinquante ans) par les hommes politiques au pouvoir qui sont donc évidemment juges et parties : de droite comme de gauche, en fixant eux-mêmes les contraintes qui allaient les gêner tous les jours, ces responsables ont été conduits, c'est humain mais c'est aussi prévisible, à une dangereuse partialité.

C'est, là encore, un cas unique au monde, pour une démocratie.

Et on observe les résultats comme une caricature de ce qu'il faut éviter : un exécutif complètement libre de ses mouvements sur des sujets économiques choisis, presque tous les organes de l’Union irresponsables à leur niveau de décision, une apparence de démocratie avec des trompe-l'oeil par-tout, de petits progrès montés en épingle, mais un recul réel des garanties contre l'arbitraire.

La seule voie crédible pour créer un texte fondamental équilibré et protecteur est une
assemblée constituante, indépendante des pouvoirs en place, élue pour élaborer une
Constitution, rien que pour ça, révoquée après, et respectant une procédure très publique et très contradictoire (en droit, le mot "contradictoire" signifie que les points de vue opposés doivent pouvoir s’exprimer totalement).

C'est aux citoyens d'imposer cette procédure si les responsables politiques tentent de
s'en affranchir." -- du site d'Etienne Chouard.

Ce qui me semble intéressant de noter, c'est que personne dans les détracteurs du TCE n'est contre l'idée de l'Europe. Au contraire, ceux qui votent NON le font au nom d'une "meilleure" Europe (souvent une europe sociale).

Pour vous faire une idée, je vous invite donc à lire le document d'Etienne Chouard sur l'Europe.
Pour les autres sites parlant de la question, vous pouvez par exemple chercher sur Blogmarks - TCE.