L'évaluation, c'est mode

Les sites de rating (évaluation) sont nombreux sur le web : vous pouvez noter livres, musique, blogs, films, articles à acheter, etc ... une énorme quantité de sites permettent aussi à leurs clients de noter ce qu'ils vendent, (Amazon, FNAC, ...) ou de noter les articles ou contributions des auteurs (Slashdot, Rue89, AgoraVox, ...) et certains sites d'info ne servent qu'à agréger les notes d'articles de blogs (Wikio, Digg, ...).

Les évaluations des utilisateurs les uns sur les autres, permettent de construire des toiles de confiance : c'est grace à ce genre de meta-modération qu'eBay fonctionne.

D'un coté bien plus terre à terre, l'évaluation est un des leitmotiv du gouvernement actuel : tout doit être évalué, du ministre au simple fonctionnaireen passant par les écoles primaires.

 

Noter les profs

Là il s'agit de noter des profs : Note2be est un site à l'attention des élèves, pour leur permettre de noter leurs professeurs. C'est assez mal fichu et pose de gros problèmes de vie privée. Qu'on note des personnes, c'est à discuter, mais qu'on affiche leur noms et notes sur le web, librement indexables par les moteurs de recherche ... c'est un peu raide (euphémisme).

Face à celà, la résistance s'organise : un blog ContreNote2be s'est ouvert, qui demande la fermeture du site. Les gens s'emballent, le ministre en parle, la justice est saisie ... c'est jugé en référé le 25 février.

Bref, il est fort probable que ce site soit fermé rapidement ... jusqu'à ce qu'un autre ouvre, hébergé dans un autre pays par un anonyme ... l'internet nous a appris que ce genre d'initiative était parfois difficile à circonvenir.

 

Attali a dit

Recommendation numéro 5 du rapport Attali :

Évaluer les professeurs sur leur capacité à faire progresser tous les élèves.
Chaque école devra faire l’objet d’une évaluation par une autorité administrative spécialisée et indépendante du ministère, tenant compte de l’avis des usagers, de leurs résultats, de leurs évolutions à moyen terme. Ces évaluations devront être rendues publiques.
L’évaluation des professeurs ne peut pas reposer uniquement sur les notes qu’obtiennent leurs meilleurs élèves ni sur l’examen d’inspecteurs. Elle doit aussi reposer sur une évaluation de leur pédagogie par leurs élèves, sur leur capacité à faire progresser chacun et sur la prise en compte des résultats scolaires ultérieurs.

 

A lire aussi : Zéro pointé pour un site de notation des professeurs - Le Monde - 14/02/2008